• Le blog voyage & tourisme

Voyage Inde : les bonnes raisons d'assister au festival d'Hemis

Le festival d’Hemis est un événement très important immanquable dans le monastère éponyme. Ce dernier est localisé à 43 km de Leh dans la région du Ladakh dans l’État du Jammu-et-Cachemire en Inde. Il se déroule chaque année tous les 10e et 11e jours du 5e mois de l’année du singe du calendrier tibétain. Ce festival a lieu pour honorer l’anniversaire de Padmasambhava ou Guru Rimpoche, l’initiateur du bouddhisme dans la zone himalayenne. Il rassemble un nombre important de pèlerins et de visiteurs. De par son importance, il est conseillé d’y assister au cours des vacances en Inde. Voici d’ailleurs quelques bonnes raisons d’assister à cet événement.

Assister à l’événement le plus important de la région du Ladakh

Tout d’abord, il faut noter que le festival d’Hemis n’est sans aucun doute une fête folklorique. Il s’agit bien d’un rituel religieux d’une importance capitale pour les pratiquants du bouddhisme tibétain de tout le pays et ceux qui viennent d’ailleurs pour un séjour en Inde.

D’après l’histoire, Padmasambhava a introduit le bouddhisme au 8e siècle dans la région et l’Himalaya. Il a aussi pris part à la finalisation de la construction du premier monastère bouddhiste de la région à partir de pouvoirs divins afin de se débarrasser des démons. Depuis, il est très respecté et considéré comme un sauveur du mal. Pour honorer cette haute personnalité, les festivités sont grandioses durant le festival. Comme le monastère d’Hemis est le plus grand de la région, il a été élu lieu idéal pour les célébrations. Au cours de ces deux jours de festivités, les locaux se parent de leurs magnifiques habits et bijoux traditionnels. Au rendez-vous, défilés de lamas, offrandes, danses sacrées sous le rythme de trompes et cymbales. Voilà, une opportunité pour ceux qui envisagent de faire un voyage en Inde de plonger au cœur des traditions indiennes.

S’imprégner de la culture bouddhiste tibétaine

En tant que fête religieuse, les festivités tournent autour de rituels divers afin d’honorer les exploits réalisés par le Guru Rimpoche. Il ne faut pas non plus oublier que le festival se déroule dans le monastère d’Hemis, le siège principal du bouddhisme ésotérique Kagyu du bouddhisme tibétain. D’autant plus qu’il s’agit du plus grand et le plus riche des monastères de la région du Ladakh. Pour honorer ce jour, les vieilles femmes portent de longues robes traditionnelles et des coiffes vraiment insolites. Elles font tourner leurs moulins à prières. Des moines de leur côté portent des masques représentant les démons de l’enfer et des vêtements de soies.

Ils réalisent une danse rythmée par tambours et gongs. Tout comme la légende raconte, les forces du bien arrivent pour les affronter et triompher par la suite. Même les Lamas réalisent des danses masquées appelées « chaam » qui représentent la guerre entre le bien et le mal. Ces pratiques offrent un aperçu précis des fondements de la culture bouddhiste tibétaine au cours d’un circuit en Inde.

Profiter d’une aventure hors des sentiers touristiques

En vous rapprochant d’une agence de voyages en Inde, vous aurez l’opportunité d’inclure cette aventure particulière dans votre circuit. Il s’agit d’une aventure hors des sentiers touristiques. Déjà, la région du Ladakh est très peu visitée. Elle semble être une terre étrange et extraordinaire où le paysage est pittoresque avec ses montagnes enneigées et ses hauts sommets. Du côté de la vallée de l’Indus, là où se trouve le monastère d’Hemis, un cadre enchanteur est au rendez-vous.

Loin de l’image de l’Inde habituelle, cette aventure promet un total dépaysement, notamment en découvrant les décorations et l’animation de cette partie du pays sans parler des rencontres avec les locaux qui viennent assister à l’événement.